Concept

La santé et le bien-être de chaque femme, enfant et adolescent sont essentiels pour améliorer la santé des populations et assurer un développement durable. En septembre 2015, le Secrétaire général des Nations Unies Ban Ki-moon a lancé la Stratégie mondiale pour la santé des femmes, des enfants et des adolescents. La Stratégie mondiale énonce un ensemble de cibles liées aux Objectifs de développement durable des Nations Unies (ODD) aux fins d’éradiquer les décès évitables de femmes, d’enfants et d’adolescents, et de réaliser les objectifs de la campagne Chaque femme, chaque enfant d’ici 2030. Notre conférence s’inscrit dans ce contexte où les pays commencent à élaborer et à peaufiner leurs plans au titre de la Stratégie mondiale.

Nous avons déjà à notre disposition des interventions préventives et thérapeutiques efficaces et efficientes en santé pour réaliser les objectifs de la Stratégie mondiale et de développement durable. Selon les experts, en élargissant l’accès à ces interventions, y compris les services en santé sexuelle et reproductive, nous aurions le potentiel d’éliminer les décès évitables de mères, de nouveau-nés, d’enfants et d’adolescents en une seule génération. Toutefois, ce potentiel est indissociable du cadre socioéconomique, culturel, politique, légal et environnemental dans lequel ces interventions ont lieu. Par exemple, les efforts pour accroître l’accès à des méthodes de contraception risquent de demeurer infructueux tant que les droits des femmes liés à la santé sexuelle et reproductive ne seront pas totalement garantis par les politiques publiques et les institutions sociales. Les interventions visant à encourager les accouchements en établissement ne seront vraisemblablement efficaces que si elles sont associées à des investissements dans les installations de santé, la couverture santé universelle et des programmes de réduction de la pauvreté. Or, l’instabilité et l’inefficacité des gouvernements font grandement obstacle à l’expansion des interventions en santé essentielles, la majorité des décès évitables ayant lieu dans des régions frappées par des conflits et des déplacements de population.

Les politiques publiques qui peuvent influer sur les déterminants sociaux (les « causes des causes ») de la santé des femmes, des enfants et des adolescents doivent être conjuguées à des efforts pour élargir l’accès aux interventions en santé et leur utilisation. Pour ce faire, il nous faut mieux comprendre comment utiliser les politiques publiques afin d’influencer les déterminants sociaux de la santé. La conférence, qui réunira un groupe multisectoriel d’experts internationaux – représentants des gouvernements, figures de proue de la société civile, universitaires –, a donc pour but de cerner les données probantes aptes à éclairer l’élaboration des politiques publiques aux fins de réaliser les cibles énoncées dans la Stratégie mondiale et les Objectifs de développement durable qui y sont liés. En mettant l’accent sur les politiques en matière de santé et sociales, nous évaluerons et synthétiserons les données probantes, tirerons les enseignements des expériences des acteurs gouvernementaux et non gouvernementaux sur le terrain, et définirons des leviers politiques susceptibles de mener à l’amélioration de la santé des femmes, des enfants et des adolescents.